janvier 2016
L Ma Me J V S D
« sept   fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

compteur

Catégories

Search

LE NOUVEL ENJEU DE LA COMMUNICATION POLITIQUE : les allocutions de meeting.

janvier 10th, 2016 by educsociete

conseil-departemental-th-001.jpg

La  campagne  électorale est  sans nul doute le terrain fertile des discours politiciens  manipulateurs et fanfarons, sérieusement construits sur l’espoir militant. Ce n’est pas nouveau.

Des   meetings tenus dans le passé lors de joutes électorales, présidentielles et législatives notamment, surtout dans les milieux où sévit  une sorte de pauvreté endémique,  banlieues urbaines et  monde rural d’une manière assez générale, ont laissé un  arrière-goût quelque peu esthétique de la balourdise de certaines  allocutions émanant  de  directoires de campagnes   politiques. Oui, lors des compétitions   électorales, il se produit  quasiment une inflation démesurée de discours creux et  incultes, intentionnellement folkloriques, quelquefois, pour égayer et drainer les badauds d’un  jour assimilés à des sympathisants.

Educsociete vous en présente une parodie.

[-  -  -  -  -   -   -  -   -   -   -   -   -    -    -   -  -   -   -   -   -   -  ]

«A mon point levé ! Camarades . . . ! Camarades . . . !

Nous sommes les plus forts !

Et nous n’avons jamais tort !

La majorité c’est nous !

Et le parti vaincra partout !

Nous disposerons de  tout !

Nous en avons les sous !

Nous vous donnerons à manger !

Sans rien chercher à ménager !

Le parti vous a bien servi  jusque-là !

Vous ne devez pas lui tourner le dos !

Le déclin financier est le mieux partagé !

Dans le monde, pas  de  pays  épargnés !

Si vous avez faim,

Notre réélection en mettra fin !

Si vous avez soif,

Le parti vous coiffe !

Un  nouveau mandat, camarades !

Un nouveau mandat … !

L’espoir a bon odorat !

Vive le parti ! vive le parti !

Merci camarades ! »

Que la politique de ventre prévale dans les milieux défavorisés se comprend ;  mais que l’élite politique en fasse son cheval de Troie devient un aveu de cynisme.    En politique,  a  –  t  –  on le droit de se jouer de la précarité de ses concitoyens ? En tout cas, semble – t – il,   le  B. A.  BA de l’élitisme politique ne peut  plus se suffire de   l’intellectualisme  de bas niveau.




Posted in Uncategorized |



Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 50 articles | blog Gratuit | Abus?