juin 2013
L Ma Me J V S D
« avr   juil »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

compteur

Catégories

Search

”La gangrène scolaire issue de comportements schizophrènes”.

juin 30th, 2013 by educsociete

L’éducation pour tous pourrait être un vœu  vil  si elle n’est pas soutenue et protégée à la base   de  la ‘’ gangrène  administrative égocentrique’’ caractérisant certains comportements  nocifs  à l’intérêt public.

              Plus qu’un directeur d’école (peut – être parce que ayant son bureau à côté de celui de  l’Inspecteur  de l’éducation et de la formation, I. E. F.  ), mais assurément et de fait,  moins qu’un inspecteur de l’éducation et de la formation  parce que n’en  possédant pas le titre,   le poste  de chargé des examens et concours peut devenir  à Thiès commune un instrument de tyrannie officieuse qui se gausse des instructions dûment reçues de l’autorité qu’il sert.

             Dès lors,  un narcissisme primaire peut faire  payer à tout  directeur  d’école  ”récalcitrant”  son ‘’ crime de lèse –  majesté ‘’ :

·        N’étant pas en odeur de sainteté, l’école que tu diriges en subit  les effets collatéraux. 

Ceci  peut aller jusqu’à priver un enfant handicapé de son droit à  l’éducation en refusant d’admettre sa candidature à l’entrée en 6ème et au Certificat de fin d’études élémentaires (CFEE) 2013.

Arrivé à un tel point de nuisance sélective, ‘’le grain de sable ’’ corrode le bon fonctionnement de la ‘’machine scolaire ‘’  en faisant ‘’ toussoter son monteur ’’.

L’intérêt public attendu de l’éducation pour tous s’en trouve déjà menacé. 

educsociete.blogvie.com 

Posted in Uncategorized | Réagir »

Incompétence à communiquer donc à conseiller : cas de l’entretien accordé à un chef religieux de surcroît membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE) dans « LE POPulaire – Quotidien d’informations de proximité – N°4067 – lundi 17 juin 2013. »

juin 22nd, 2013 by educsociete

Salwa al-Mutairi est favorable à l’esclavage sexuelMadame al-Mutairi applaudie lorsqu’elle propose l’esclavage sexuel

 Source : http://www.dreuz.info/2012/07/

En général, la presse est un relais d’informations. Fonction capitale  qui permet à la population de savoir,   entre autre,  qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? De cette masse d’informations relayées,  les interviews ne manquent  pas d’accrocher  une foule  de lecteurs friands de palabres,  ces palabres tronquées très digestes pour la  population   mais très robustes pour fonder les fausses  certitudes.  Le cas de l’entretien tiré du journal (« LE POPulaire N° 4067 du lundi 17 juin 2013 »)   en offre un exemple à la page 3 dans  la rubrique politique portant sur la «Traque des biens mal acquis, peine de mort, homosexualité, menace terroriste… » Sur certains  points,  les  réponses de  l’interviewé  révèlent  la déficience discursive   de  certains  élus au regard de leur titre. Ici,  est  mis  en relief  les segments de l’interview qui  ont intéressés educsociete.blogvie.com . 

LE  POPulaire (POP) :

 « Les Sénégalais sont confrontés à d’énormes difficultés et le chômage prend des proportions inquiétantes, sans oublier le phénomène des inondations. Que vous inspire cette situation ? » Réponse de l’interviewé :« J’ai toujours l’habitude de dire dit que je ne comprends pas que, dans un pays en développement comme le Sénégal, que le taux de chômage puisse atteindre les 60%. […] Je peux comprendre que le chômage soit accru dans les pays développés, parce qu’il n’ya plus rien à construire. Mais, un pays en développement, où tout est presque à faire, je ne peux concevoir que les jeunes peinent à trouver du travail. C’est ça l’échec des hommes politiques. […] Pour  qu’on réussisse, il faut qu’on prenne définitivement notre indépendance vis – à – vis de la France. Mais, tant qu’on va continuer d’accepter le diktat des Français, on sera toujours à la traîne. Nous devons nous ouvrir davantage à d’autres pays comme la Chine,  le Japon, mais également aux nations arabes pour démarrer les chantiers. […] » 

Observation d’educsociete.blogvie.com

Le développement est  une question  de disposition d’esprit avant que d’être une question de construction : qu’est – ce je sais  faire de ma pensée, de ma tête, de mes mains, de mes pieds …?   Quelle lumière, quelle volonté et  quel fonds culturel soutiennent mes actions  de tous  les jours ?

 Le développement ne se mendie pas. Il se pense, s’invente, se crée et s’assume. La chine et le Japon ont assumé  leur histoire pour servir à leur peuple un horizon d’espoir : ils n’ont pas une culture de mendicité ou de parasitisme ;  en plus,  ils appliquent une politique démographique  hardie de contrôle stricte des naissances  sans accabler l’Europe des tares propres  à  leur société respective. Et,  chaque Chinois, chaque Japonais, comme tout Européen,  sachant qu’il se réveille chaque matin sur la ‘’Terre des hommes ‘’ crée  en priorité les conditions de son existence  sur cette  terre,  puis,  remercie Dieu d’avoir fait  de lui un bâtisseur du monde  au lieu d’un  contemplateur  –  chanteur  des   merveilles divines.

C’est  Bachofen qui exprime  le mieux cet idéal, réalité indéniable inaccessible aux esprits fanatiques se nourrissant de chimères légendaires : « Ce fut une pensée romaine qui poussa les Européens à imprimer leur marque sur la terre entière.  Cette pensée était simplement celle – ci : seule la libre règle de l’esprit, et non quelque loi physique, détermine le destin des peuples. » (Bachofen cité par Erich From in La crise de la psychanalyse, Essai sur Freud et Marx, p.126)

 En  deçà de cette vérité,  le Sénégalais lambda pour ne pas dire l’Africain, donne – t – il plutôt raison à  Ibn Khaldoun pour refuser le développement : «  La plupart des nègres s’habituent facilement à la servitude ; mais cette disposition résulte […] d’une infériorité d’organisation qui les rapproche des animaux brutes » (Ibn Khaldoun, Prolégomènes 1 : 310).

Il est à noter que les  questions de développement à l’heure actuelle ne se pose pas en termes duals ‘’Talibé / Serigne ’’ c’est-à-dire  le disciple et son maître,  le marabout. Ce  système maraboutique, parasitique  et  archaïque d’origine arabo - musulmane, ne fait plus cours.  L’histoire peut retenir de lui qu’il  a bien fait  de créer  les conditions du printemps arabe issu de la ‘’Nausée ‘’ de la vaillante jeunesse arabe longtemps cloîtrée et   muselée  par le charme et la magie de  discours utopique   islamiste. Et l’Egypte, et la Tunisie, et le Maroc ou la Syrie  et d’une manière général le monde arabo – musulman ,  en déconfiture réelle,   ne peuvent pas  être la référence de la nouvelle jeunesse africaine Noire  désormais  éprise de liberté  , d’ égalité , de fraternité  mais surtout de  raison,  celle qui prend les faits et les discours  du monde à la pincette pour les observer au laser , merveille  issue de la raison humaine.  

LE  POPulaire :

« Quelle appréciation faites – vous de la proposition de loi que compte déposer le député (Un tel) pour la restauration de la peine de mort au Sénégal ? »

L’interviewé :

« […] Ceux qui se disent droits de l’hommiste ne sont pas des gens crédibles. Ils n’incarnent aucune valeur. Ils représentent le néocolonialisme dans les pays africains. »

 educsociete.blogvie.com

Ici , c’est l’élu d’une très grande Institution de la République à savoir  le Conseil économique, social et environnemental (CESE), religieux censé représenter et la République et le peuple dans sa foi quelle qu’elle soit au sein de l’Institution dont il est membre,  donc un sage parmi les sages de la Nation ,  qui parle en toute conscience ( mais en péquenaud )  dans  un   langage  roturier  des membres d’une Institution du pays qu’il appelle droits de l’hommiste .  A ce pareil,  Honoré de Balzac observe :   « La peccadille du soldat est crime chez le général,  et réciproquement. »

LE  POPulaire :

« L’actualité est également dominée par la menace terroriste… »L’interviewé (réponse) :« […] Au Mali, 97% des terroristes qui occupaient le pays n’étaient pas des Maliens. Ils venaient  d’où ? Ils étaient en Algérie, au Libye et au Niger. Les terroristes viennent surtout des pays arabes. Mais, comme les pays de l’Afrique noire mendient, ils n’osent rien dire. J’ai séjourné dans beaucoup de pays arabes. J’ai rencontré des terroristes qui ne savent même pas  comment on prie. C’est pour dire qu’ils méconnaissent l’islam.  […] »

 educsociete.blogvie.com

Alors, quel islam méconnaissent – ils ? ·       

  • Celui de la charia qui interdit la conduite de voiture aux femmes,  qui  coupe des pieds et des mains s’il n’égorge pas des miséreux  de la société que le hasard  a fait naître  ou a  maintenu dans une contrée  où ‘’ l’inquisition ‘’ fait châtier la peccadille des Orgons par le couperet des ‘’Tartuffes’’ ? ·  
  •      Ou alors celui « favorable à l’esclavage sexuel »  réclamé par Salwa Al-Mutairi  député Koweitienne pour   satisfaire la libido des  musulmans « décents, dévoués et virils », http://www.dreuz.info/2012/07/.   
  • ·        Ou finalement  celui paisible de la flagornerie  africaine ?      
  •  LE  POPulaire  :

« Quel es votre point de vue sur le débat autour de la légalisation de l’homosexualité au Sénégal ? »

L’interviewé :

« […] Dans les associations, même chez les religieux, il y a des homosexuels. Il y a des imams homosexuels. C’est une réalité. » 

educsociete.blogvie.com

Paradoxe de paradoxe !!! De l’observation de la  société, il se déduit que   l’homosexualité relève de la perversion de l’appétence sexuelle. En ceci,  elle est corrosive  de l’éthique sociale conférant  à l’homme  le sentiment  familial de consanguinité, réalité psychologique de digne identité. Autant pour cette raison que pour d’autres  elle est inhumaine, démoniaque.  Si un religieux  s’y adonne,  il doit être dénoncé et déchu  de son titre.

Conclusion

 L’importance de l’information dans  la vie quotidienne ne laisse personne indifférent. Ce qui  pousse le  ‘’chasseurs de l’info ’’, le  journaliste, à vouloir coûte  que coûte satisfaire la curiosité  et  la quiétude du  citoyens. Il choisit quelqu’un, va à sa rencontre, lui pose des questions et tend  son micro : une entrevue commence.  Pris dans les mailles du discours, l’interviewé se dévoile dans son message. De sa  compétence logique (son  aptitude à raisonner),  de sa compétence encyclopédique (l’ensemble des connaissances diverses stabilisées dont il peut recourir), de  son univers culturel  et surtout de son aptitude à communiquer dépendent la perception de son message. Ce message  peut entraîner   des effets indus imputables au destinateur. De l’entretien évoqué ci – dessus, se dégage  l’inférence d’un discours  islamiste. Une dose  d’intolérance marquée par  une  agressivité verbale    dont le destinateur lui – même ne se rend pas  tellement compte  parce que engager par l’amalgame confessionnel qui voile son titre de conseiller dans une  haute Institution de la République,  le Conseil économique, social et environnemental  (CESE)  a pu retenir l’attention de educsociete.blogvie.com          

Posted in Uncategorized | Réagir »

MENACE DE FERMETURE DE WALFADJRI:”Crépuscule des aubes noires concussionnaires”

juin 15th, 2013 by educsociete

Crépuscule des aubes noires concussionnaires

Quand les ténèbres des aubes noires diluent les lumières citoyennes de la République dans la convoitise spoliatrice de l’ << urgent >> et du << confidentiel >> garantissant l’intérêt particulier sur celui général , les pleurnicheries deviennent dégradantes et les lamentations font pitié.

Être en règle par rapport aux Institutions de la République est plus honorant. Socrate l’a démontré.

Vive la République!  Vive les citoyens !  Vive la citoyenneté vertueuse!

Posted in Uncategorized | Réagir »


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 51 articles | blog Gratuit | Abus?